Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

11 mars, 2010

Imprévu

Classé dans : bavardages,belles choses,chocolat,douceurs,humeurs,tourisme — kinkajouunblogfr @ 0:10

Pas besoin de lui dire, prends-moi dans tes bras. L’envie se suffit à elle même. Ne pas raisonner en terme de dernière chance mais plutôt en rayon de soleil. Il parait que le mercure n’a pas dépassé les cinq degrés. Je ne m’en suis pas rendue compte, enfin pas au début. Il parait aussi qu’il y a deux portables en France par habitant, ça ne m’empêche pas d’arriver en retard et on n’a pas échangé nos numéros. On a fait ça à l’ancienne ! C’est vrai qu’il est beau… je l’ai lorgné par la porte latérale avant d’entrer par la grande porte.

elmer.jpg
Ne pas écouter la petite voix qui dit « il est trop bien pour toi ». Je suis dans la vraie vie et il ne s’agit ni de s’amouracher ni de rêver. Juste partager une tranche de vie.

Je vous le présente : (non, je ne mets pas sa photo)grand, yeux verts, mains démentiellement grandes, peau mate, type méditerranéen, svelte, quelques rides horizontales sur le front, motard, athée et non fumeur…

Eh oui ça existe ! de plus il est plein d’humour.

Un café, c’est banal, alors pourquoi pas un café torréfié devant nous, pour nous par le maître de céans ? On passe d’un petit jazz qui me sort par les oreilles à une musique qui me sied mieux : Haïtian Troubadours puis Kassav’ mais pas le plus commercial. Détail insignifiant car il y a tant à dire et à entendre… Sept enfants à nous deux, des vies différentes, des repères des fous rire et des points communs…

xjn600.jpg
Finalement, je suis contente que le premier café où je voulais me rendre ait été transformé…

Et il y a eu cette expo photo qui nous tendait les bras, sa recherche de coins sombres…hilarante. Se frôler, c’est électrique.

placestravy.jpg

Pas la peine de me dire que je suis sur un nuage, il a un prénom qui s’y prêterait mais il s’agit d’une parenthèse. Plaisante, attirante, aimable mais comme toute parenthèse aussi belle soit-elle, appelée à se refermer.

On a déjà fait un détour par la mairie…pour conjurer le sort ?

 

Ne pas oublier ces baisers sous les yeux des passants, forcément… oublier les yeux ronds de l’inspecteur d’académie. Vivre les minutes qui se présentent, pas plus !

Deux fois ce soir j’ai regardé  « Last chance for love » pour rester dans le guimauve !

5 réponses à “Imprévu”

  1. ALAIN dit :

    C’est magnifique ! Que demander de plus !!!
    ARSENE GRISALI

    Que le temps se maintienne au beau…

  2. simboubou dit :

    Dommage que je n’habite pas ds le coin !!!! Un phénomène comme celui là, ça ne se loupe pas !!! j’laurai repéré moi aussi !!!
    Mais futur blaireau ????? quand le temps de l’éphémère sera passé ? ou quand la parenthèse va se refermer ?
    Profite ma sœur, fais en une provision!!!
    bises
    Tân

    Futur blaireau ou pas, rien ne compte que le temps présent alors, j’en profite.

  3. Alex Cessif dit :

    la R1 est monoplace bonne bourre quand même.
    En tout cas,c’est magnifique, bien narré, bien vécu.
    Tu gardes cette merveilleuse pulsion de vie, cette sublime capacité à t’émerveiller lucide et placide ante flacide*pleine d’espoir sur ce qui reste à vivre de la passion et de ses fruits.Toutes les parenthèses sont enchantées et carpe diem!
    (*pour le jeu des mots: je suis incorrigible, n’y vois pas un mauvais sens)

    J’ai tiqué effectivement en la voyant, mais bon ! y a pas que la moto dans la vie…fruits de la passion, n’est-ce pas ?

  4. serge dit :

    Hé bien…super!

    mouais

  5. simboubou dit :

    Myel a retrouvé le sourire
    SUPER
    Amitiés
    Tân

    eh oui, tout arrive ! :)

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...