Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

24 mars, 2010

Brouillasseux

Classé dans : amours,bavardages,belles choses,dans le retroviseur,enfants,humeurs,quotidien,tourisme — kinkajouunblogfr @ 16:35

villagedutarn.jpg

J’avais envie d’écrire blanc sale, mais ce n’est pas la couleur du brouillard. Donc j’ai choisi brouillasseux, si quelqu’un a mieux je suis preneuse.

 

 

tarn1.jpg

En revenant de Lavaur, samedi avec mon fils, nous avons choisi d’emprunter la nationale. Plus long en temps de trajet mais moins onéreux en péage. Et puis ça nous a permis de traverser le village de ses arrières-grands-parents paternels après les villages de leur jeunesse  et celui dont il a le patronyme !
C’était touchant de voir, ou plutôt d’entendre affluer ses souvenirs d’enfance au fur et à mesure que nous nous remettions nos roues dans les traces de sa petite enfance : le petit pont vert …. »c’est là où on avait vu des vipères, maman ? et je ne comprenais pas pourquoi tu faisais barrage, tu ne voulais pas qu’on avance… La voie ferrée désaffectée, c’est par ici qu’on la rejoignait. Et puis il y a la couleur de la terre, et puis l’odeur, elle est spécifique. Tu t’étonnes que j’aime l’Allemagne, quand on sort de la ville, ça sent pareil !labastidegare.jpg

Les ardoises sur les maisons, ça c’est le Tarn que je connais et que j’aime. Rien ne semble avoir été atteint par le temps. Ce sont les mêmes plantes en face de l’écomusée, le parc en contrebas est identique, seuls changements visibles, le distributeur de préservatif devant la pharmacie et le tabac qui semble fermé ! Sinon le magasin des filatures Houard, en face de chez pépé et mamie qui paraissait désaffecté quand j’étais petit est pareil, non pas pareil, les vitres sont noires maintenant ! « 
On s’est arrêté pour se ravitailler dans la boulangerie où pépé achetait des kilomètres de mille feuilles et des éclairs au chocolat gros comme l’avant bras d’un jeune enfant. Ils sont toujours aussi gros.

J’avais pris le volant et on aurait pu arriver en roue libre jusqu’à la maison si le brouillard n’avait pas tenu à nous accompagner un peu après Bédarieux et sur une bonne partie de la fin du trajet.
brouillard.jpg
Une chose collante, informe, compacte et odieuse. Ce genre d’aléas climatique qui oublie que je suis une fille des îles et que je n’apprécie pas l’exotisme à l’envers. Cette saloperie se faisant de plus en plus dense, j’étais de plus en plus paniquée. Vous savez quoi ? mon fils totalement détendu m’a fait garer sur le bas côté et avec un plaisir et une dextérité incroyable a pris les choses en main. Il se délecte de conduire sous la neige et quand le brouillard floute le paysage. Je ne comprends pas ce plaisir mais il était aussi palpable que cette purée de pois qui nous enserrait.

 

 

Nous avons été dépassés par un excité avec un A au cul…le A de Abruti ! quelques centaines de mètres plus loin, il s’était vautré. Je suis sûre qu’il n’a pas rejoint sa destination à l’heure qu’il s’était fixé. Chacun sa merde !

 

labastiderx.jpg

 

Arrivés à la maison : il y avait là cette agglutination de jeunes franco-allemands qui parlaient anglais. Je me suis retirée dans mes appartements. Je ne suis pas nostalgique de mes 14 ans ! Mais alors pas du tout…

2 réponses à “Brouillasseux”

  1. Alex Cessif dit :

    « des kilomètres de mille feuilles » déjà l’amour des livres (et des kilos)par ailleurs c’est rigolo ce rétro regard.
    Arnaud Stalgie et Armand Getout te serrent la pince.
    Lautrec me fait penser à Toulouse (dit « la cafetière » par la goulue) qui est enterré prés de chez nous à Verdelais (33) prés de Saint Macaire.

    Bien le bonsoir à monsieur Stalgie…qui me permet cette connivence avec ce grand garçon sans aucune mièvrerie ;)

  2. ALAIN dit :

    Une aventure de plus !
    ARSENE GRISALI

    Oui, de celles qui tiennent chaud à l’égo ;)

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...