Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

5 mars, 2010

En attendant le 8 mars…distances

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 0:01

5ème partie
Image de prévisualisation YouTubediablegem.jpg

Est-ce qu’on décide vraiment de ces choses là ?  Abandonner l’envie de ces bras là,  de ces moments de complicité, d’échange, de plaisir et de réciprocité. Ajourner le projet de trouver quelqu’un avec lequel partager de la tendresse avec tout le décorum approprié. S’éloigner de ce qui ne serait que l’apparence de sentiments échangés et partagés. Grandir quoi !

 

 

voletsbleus.jpg

 

Alors j’ai grandi depuis dimanche. Ma grande s’est installée avec son copain, ça fait de moi non plus une vieille putative mais une has been pour de vrai !

Mes sentiments sont mitigés. Ce n’est pas la première fois qu’elle n’habite plus chez moi mais cette fois est j’espère le vrai bon départ. Bon  dans le sens de profitable pour elle dans son projet de construction personnelle. Je suis contente qu’elle se soit installée ailleurs.

 

Beaucoup trop d’adultes dans un même espace d’intimité me rend la vie difficile. Les tensions existent et font disparaitre la réelle affection qui existe entre tous.

Rien à voir avec le paragraphe précédent mais elle est jolie, elle rayonne, elle est heureuse je crois. Mais je peux aussi me tromper. Parfois on ne sait pas voir les sentiments des proches.

Sans précipitation aucune, j’attends l’envol des deux prochains… Chacun son rythme, je ne mets personne à la porte mais logiquement les échéances se rapprochent.

 

4 mars, 2010

En attendant le 8 mars … La femme gémeau

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 1:03

4ème partie

detresseabstraite.jpg
 

 

 

 

Je ne crois pas plus à ce qui est écrit ci-dessous qu’à une histoire écrite à l’avance mais ça fait partie d’éléments du quotidien, comme la météo ou les infos.


 

 

 

 

 

Comment la reconnaître ?gemeau.jpg

Elle conserve longtemps un air de jeunesse, se gardant une ligne souple et une taille de guêpe.c’est pas vrai Fine de traits, souvent jolie, avec, elle aussi, un visage triangulaire et un regard vif, elle manque cependant de vrai féminité et les hommes ne la trouvent pas « sexy ». Ils recherchent sa compagnie parce qu’elle est « décorative », qu’elle a de l’abattage et de l’esprit, encore qu’ils le goûtent moins lorsqu’ils en sont les victimes !ça c’est vrai Elle ne peut en effet s’empêcher d’être agressive, attaquant alors même qu’on ne lui reproche rien ou tuant d’un bon mot, (elle n’a pas pu résister), le benêt qui lui fait la cour… La fille gémeau a une certaine brusquerie, la répartie vive, voire sèche, un air garçonnier qu’elle accentue volontiers par le port du jean’s et les cheveux courts.

Comment se porte-t-elle ?zodiaquegemeaux.jpg

Tout dépend de son système nerveux. Et son équilibre psychologique. Lorsqu’elle n’a pas trop de problèmes, affectifs ou autres, elle se porte comme un charme, perpétuellement en mouvement pour ne pas dire agitée, volubile et rieuse. Lorsque « ça ne va pas », elle souffre de troubles multiformes qui vont de la migraine aux douleurs vagues, des ennuis gynécologiques aux toux persistantes; ça peut être n’importe quoi .le trou de la sécu Il s’agit surtout d’avoir un alibi, de justifier d’une manière ou d’une autre l’insatisfaction, l’angoisse, l’agressivité, la nervosité…tout ce que lui reproche son entourage. Elle doit surveiller les voies respiratoires supérieures, mais il semble que son point faible soit avant tout le système nerveux central. Elle a besoin de respirer et c’est la ville et ses divertissements qu’elle aime. Il existe chez les gémeaux des tendances maniaco dépressives. Un entourage tonique, équilibré, une hygiène de vie assez stricte s’imposeront donc.grr La relaxation peut leur faire le plus grand bien.

Comment réagit-elle ?horoscopegemeaux.gif

Fantasque, capricieuse, avec de brusques sautes d’humeur, elle a des difficultés de contact alors même qu’elle recherche la communication. Elle dit un peu trop son mépris et juge un peu vite…Elle laisse transparaître l’aspect naïf et enfantin de sa nature, son inquiétude d’adolescente en quête d’une identité, lorsqu’elle raille ou se moque d’autrui, elle n’est pas consciente de la peine qu’elle peut faire.tu parles «Ils n’ont qu’à pas le prendre mal ! »… Les géminiennes se voudraient immorales mais ne sont qu’amorales…zut et encore, pas tout à fait autant qu’elle le voudraient. Elles ont l’honnêteté d’admettre que lorsque le ciel leur tombe sur la tête, c’est sans doute qu’elles ont provoqué l’orage. Elle ne respectent que ceux qui s’occupent d’elles avec une plus forte autorité ou par une attitude flegmatique. Elles sont rassurées lorsqu’on refuse d’entrer dans leur jeu.

Pour quoi est-elle faite ?

Elles savent «fouiner», trouver des contacts, sonner aux portes surtout lorsque leurs intérêts directs ne sont pas en jeu. Elles font de bonnes journalistes, des enquêtrices, des attachées de presse, des script, des comédiennes, interprètes, des traductrices. Elles s’adaptent à tous les métiers. Les géminiennes ont en tout cas intérêt à travailler, à avoir un métier…car leur vie sentimentale n’offre pas une parfaite stabilité !

 

Comment aime-t-elle ? coussincoeurrougeblanc.jpg

Au fond, elle aimerait bien avoir une vie affective comme celle des autres, à condition de ne pas s’ennuyer avec le compagnon qu’elle se serait choisi. Mais elle a le caractère difficile, vindicatif et peut rompre sur un coup de tête, sans avoir voulu qu’on la prenne réellement au mot. Si l’autre est las de recevoir des coups, il pourra cependant être tenté de lui dire un beau jour : « Restons bons amis… mais j’abandonne !» Elle a trop tendance à croire qu’elle pourra toujours « rattraper ça », avec un mot gentil et un sourire enjôleur. Lorsqu’elle a acquis un peu de maturité, elle a intérêt a faire un « mariage d’amitié » avec un homme qu’elle estimera. Elle aime à sa façon, avec du charme et de la brusquerie: « Les choses importantes n’ont pas besoin d’être dites. » Elle accepte facilement le divorce, s’adaptant aussi bien au célibat qu’à un nouveau compagnon et estimant que les enfants comprennent tout à condition qu’on leur explique avec naturel. Elle les élève bien, d’ailleurs, respectant leur personnalité et ne les surprotégeant pas.ouais

pleinelune20060611.gif
Pff, ça manque de précisions et de réponses. Préfère t-elle marcher ou nager ? Prendre le train ou l’avion ? Donner ou recevoir ? La mer ou la montagne ?

 

3 mars, 2010

En attendant le 8 mars … Regarder le monstre dans un miroir

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 1:53

3 ème partie
maxetlesmaximonstres1.jpeg

 

Certains humains sont monstrueux ou perçus comme tels, ils sont proches de moi, dans une familiarité déconcertante. En fait les monstres accentuent mon besoin d’être protégée soutenue et de partir à l’aventure. Et comme je ne sais pas dessiner, je tente de mettre cela en mots. Être adulte, c’est faire semblant d’être rationnel, réaliste et raisonnable…en pensant avoir réglé la question du monstrueux. Et, ne pas oublier que le rationnel n’admet pas l’ambivalence. Être plus simple, moins exigeant avec soi et avec les autres aussi.

 

 

 

 

quetzalcoatl21.jpg

 

 

Accepter de faire le très grand écart entre certaines de facettes de soi, si tout cela est dans la liste de la panoplie de l’Adulte avec un grand « A », le patenté, assermenté qui contrôle expressions des émotions et pulsions parce que ce n’est pas poli de polluer les autres avec ses affects. Mais devenir adulte trouve ses bases dans les étapes qui précèdent, l’enfance et l’adolescence. Et tout dépend de la qualité des matériaux qui se sont superposés. Alors voilà, je pense que le monstre ou ce que l’on perçoit comme tel permet de garder le contact avec quelque chose  d’archaïque mais d’essentiel qui permet de sortir du chaos. La monstruosité chez certains fascine. Pareil  que la lampe fascine le papillon de nuit.

 

 

 

« Il faut se ressembler un peu pour se comprendre, mais il faut être un peu différent pour s’aimer. » Paul Geraldy

Chez moi, c’est là où le bât blesse, je n’aime que des monstres…Je déteste les mous et les « normaux » m’indiffèrent puisque je n’en croise jamais. Avec les monstres, j’ai testé un truc rigolo : prendre un air concentré, tête sur  le côté, acquiescer de temps en temps en plissant les yeux » ça marche à tous les coups et comme je suis monstrueuse je trouve ça hilarant. C’est comme de dire,  presque n’importe quand dans la conversation : « le contraire donne l’inverse » et garder un air impassible et pénétré.

Rencontrer des monstres, les aimer comme si c’était naturel c’est pareil pour moi que de conjurer la peur de ne pas être aimée. C’est comme aimer à l’envers, mais je ne sais pas si ça existe. Les mots me servent à mettre ailleurs qu’en moi la tristesse, la peur et la colère.

monstresl21.jpeg
Je raconte des histoires depuis que je suis petite fille. On appelait ça « le bulletin de l’école du sabbat » dans l’église de mes parents. Je ressentais très fort ce besoin de raconter, ce besoin de compréhension, de mise en mots et de transmettre.  Et puis j’avais un auditoire captivé, fasciné qui mettait la main à la poche pour la quête quand j’avais fini. Au début, c’était accompagné d’une foi naïve et enfantine pour aller vers le soulagement ou/et l’inquiétude d’avoir trouvé les mots. J’ai perdu cela en perdant la foi.

 

 

En aimant des monstres, ça me libère d’une sorte de culpabilité, je suis capable de dépasser ce qui me terrifie, je ne suis pas si mauvaise, la preuve j’aime un « pas aimable » en vrai, pas pour de rire !

Il me reste maintenant à ne plus avoir peur que d’une seule chose pour pouvoir profiter de tout le reste. J’aurais alors en véritable adulte réglé la question du monstre en moi et par rapport à moi. Je ne serais adulte certes que par moments puisqu’on ne l’est jamais définitivement mais, je pourrais endosser ce rôle social de composition. En regardant le monstre dans un miroir et pas dans les yeux tout en m’approchant de lui, je pourrais m’en débarrasser. Peut-être !

ancientonesaztecsquetzalcoatl1.jpg

 

1...34567
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...