Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

24 avril, 2010

Verset 5 du cantique des cantiques de Salomon

Classé dans : amours,bavardages,belles choses,douceurs,fleurs,passions — kinkajouunblogfr @ 1:43

buste.jpg

1 Cantique des cantiques, de Salomon.

2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,

3 Tes parfums ont une odeur suave; Ton nom est un parfum qui se répand; C’est pourquoi les jeunes filles t’aiment.

4 Entraîne-moi après toi! Nous courrons! Le roi m’introduit dans ses appartements… Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi; Nous célébrerons ton amour plus que le vin. C’est avec raison que l’on t’aime.

 

 

5 Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon.

6 Ne prenez pas garde à mon teint noir: C’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m’ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.

7 Dis-moi, ô toi que mon coeur aime, Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi; Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons? -

8 Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes, Sors sur les traces des brebis, Et fais paître tes chevreaux Près des demeures des bergers. -

9 A ma jument qu’on attelle aux chars de Pharaon Je te compare, ô mon amie.

10 Tes joues sont belles au milieu des colliers, Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.

11 Nous te ferons des colliers d’or, Avec des points d’argent. -

12 Tandis que le roi est dans son entourage, Mon nard exhale son parfum.

13 Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, Qui repose entre mes seins.

14 Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne Des vignes d’En-Guédi. -

15 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes. -

16 Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable! Notre lit, c’est la verdure. -

17 Les solives de nos maisons sont des cèdres, Nos lambris sont des cyprès. -

champdecoquelicot2.jpg

 

J’ai appris à lire dans la bible et les livres qui l’expliquent…il me semble que j’ai dû l’écrire sur ce que j’appelle maintenant mon premier blog !

Un peu plus tard, j’ai appris par coeur des grandes parties, j’avais une bonne mémoire et j’ai gagné plein de concours bibliques grâce à elle. Si si , ça existe les concours bibliques !

Le verset 5 du cantique des cantiques, je pense avoir commencé à le comprendre au bout de cinq ou six ans quand je suis rentrée dans l’âge adulte. J’ai compris, le « mais »notamment !

Je suis noire Mais je suis belle, comme si c’était un crime, une hérésie que de ne pas être belle ! ce « Mais » indique que c’est l’un ou l’autre…Comme si être noire c’était forcément ne pas être belle ! Si j’avais des neurones je réfléchirais à la façon d’écrire ce que ça a fait frémir dans la construction de ma personnalité d’adulte. J’écrirais le jour  où je me suis rendue compte qu’on ne s’adressait pas à moi, mais à la noire en moi… Le jour où j’ai vu ce regard qui me disait avant les mots qui ont suivi, tu es d’où parce que noire et non parce que j’avais des racines quelque part. J’ai mis toutes ces années à répondre que je suis issue de mon père et de ma mère, berceau et matrice posés sur un caillou quelque part dans un océan qui n’est loin que si on n’y est pas.  « Mais » c’est parfois aussi, déjà que tu es noire sois au moins belle ! C’est, posé de cette façon comme une injonction…Un peu comme ces enfants de banlieues à qui on intime de bien travailler en classe pour tenter d’intégrer les grandes écoles au mérite, parce qu’ils auront été les meilleurs des mal nantis.

 

champdecoquelicots.jpgHonnêtement, là je m’en fiche de ne pas être belle, je suis belle dans ses yeux, sous ses mains dans tous ses gestes et dans les mots qu’il emploie et dans des attentions dont je ne devinais même pas l’existence. Ce qui semble être un retour aux amours adolescentes en est cependant très éloigné. Reste que la fascination provoquée par la découverte de l’autre n’a pas d’âge ! La vie est à vivre tant qu’elle existe et au présent. Il a des défauts aussi heureusement, ça me rassure… j’ai déjà donné dans les mecs parfaits ou prétendus tels. Il m’aide à m’émanciper de mon passé et ça compte. Il ne le sait même pas ! Son pire défaut ? Il n’aime pas lire, il y a encore pire je crois ! Comme je lis pour deux, je lui pardonne.

Et fait nouveau, ça ne me gêne pas qu’il soit tendre avec moi, ça ne me fait pas peur, j’accepte les gestes, la posture, les mots tout ce décorum qui peut paraître désuet mais qui est extrêmement rassurant. Cette façon de se pencher vers moi et de m’attirer dans ses bras pour m’embrasser, comme si j’étais fragile, comme si j’étais importante.

J’espère ne pas me tromper, mais les perspectives qu’il dévoile sont si belles…
 


 

3 réponses à “Verset 5 du cantique des cantiques de Salomon”

  1. Alex Cessif dit :

    Sacrée Myel, toujours en grande forme.
    Bise.

    Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, et comme je vis encore je me reprends à espérer…

  2. christie dit :

    Myel, à la lecture de ton dernier écrit, deux phrases ont surgi à mon esprit. Elles te correspondent je crois
    « Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire
    J’ai vu tous les soleils y venir se mirer »

    Aragon pour Elsa

    Bisous Myel et vis vis vis

    Je ne te l’ai pas encore dit, mais pour plein de bonnes raisons, je t’adore Christie.

  3. ALAIN dit :

    Il faut toujours espérer, surtout en amour !
    ARSENE GRISALI

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...