Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

17 octobre, 2010

Danser envers et contre tout

Classé dans : belles choses,humeurs,musique,passions — kinkajouunblogfr @ 21:22

Ouvrir les yeux et danser :
Image de prévisualisation YouTube

Sortir de la douche et danser:

Image de prévisualisation YouTube

Laver la vaisselle en dansant :
Image de prévisualisation YouTube

Faire la poussière et continuer de danser :

Image de prévisualisation YouTube

Ne pas répondre au téléphone pour danser encore :
Image de prévisualisation YouTube

Ne pas oublier de chanter en dansant :
Image de prévisualisation YouTube

Danser seule comme si je ne l’étais pas et rire,  heureuse de tout ce qui fait ma force en oubliant ma mise en quarantaine !

15 octobre, 2010

Tu seras un homme mon fils ! ok, et pour les filles il y a quoi ?

 

barrire.jpg

 

 

Parfois on me pousserait à redire d’où je viens : l’une des parties de France où prédomine encore une certaine forme de matriarcat, on devrait pour être juste parler de société matrifocale…. Certes, il ne s’agit pas de la seule caractéristique sociétale de cette île, mais, comme dans d’autres parties de ce pays, le potomitan, celle qui fait référence, celle qui porte la culotte c’est, plus encore que la femme, la mère. Dans cette société où le machisme existe aussi, sans doute planté par l’éducation donnée par la mère et les femmes, pour qu’un fille devienne femme puis mère, il faut qu’elle sache passer outre les interdits et les barrières. Chacune doit se faire ses propres repères pour apprendre à tenir debout et à se relever droite après chaque chute. L’important étant de savoir où on veut aller pour garder le cap.

On apprend assez rapidement à donner le change, par la démarche, les expressions, le regard, les mots et les silences. On apprend à se servir d’expressions proverbiales qui ailleurs semblent désuètes. Ces mêmes expressions que l’on retrouve sur les canots des pêcheurs quand ils ne leurs donnent pas le prénom de leur mère ou de leur femme.

gommiergd.jpg
On apprend, sans doute comme partout à garder l’essentiel secret et à n’échanger l’intime qu’avec le cercle du même nom.toptivieux.jpg

 


 

 

Bref, tout cela pour en arriver à ma secrétaire. Toujours sûre de tout et persuadée de détenir la Vérité ! Son mari l’a quitté il y a quelques années pour une plus jeune rencontrée à un repas du foot. Elle s’en mord les doigts : « si j’avais un peu plus serré la vis au lieu de le laisser aller au foot, ça ne serait pas arrivé ». Son expérience malheureuse se voit donc érigée en règle universelle.

A ce titre, cette règle tirée de sa déconfiture, s’applique à moi. Un détail lui échappe : je n’ai rompu les amarres, ni pour ni avec quelqu’un ! Cette décision de divorcer je la couve depuis au moins une demie douzaine d’années, alors que le départ de son mari lui a claqué à la gueule comme un élastique trop tendu.29898009.jpg

- Oui, mais c’est pas bien pour un couple quand chacun sort de son côté !

- J’admets que pour certains, notamment si l’un des deux l’impose à l’autre, cela peut être mal vécu. Il se trouve que voir mes amis, partir en week-end déconnade avec eux en présence de mon mari sachant qu’il n’y a pas d’affinités entre eux, me rendait la perspective morose. De même qu’après avoir fait l’effort d’assister à moults concerts de jazz pour l’accompagner en bouillant de rage tellement je digère peu ce genre musical…non merci ! Chacun son truc.

- Oui, mais ! quelqu’un de marié qui sort en groupe avec des célibataires qui vont en boite!!!! Tu diras ce que tu voudras, j’ai pas confiance !

- Comme tu veux ma belle ! découcher avec la dernière fille un peu bourrée qui ne savait avec qui finir sa nuit ou sauter sa secrétaire dans la réserve à papier, les deux existent mais il y a aussi des gens qui ne font ni l’un ni l’autre !

- C’est ce que je ne comprends pas, ton mec est un chic type, directeur en plus, il doit palper un max et toi tu le quittes parce que tu ne l’aimes plus… étrange ! J’ai trouvé, je pense que tu es volage !!! Vlan ! prend ça dans la tronche …
Comment lui répondre, sans me justifier, sans m’énerver, sans l’insulter ? Je fais ce que je fais depuis longtemps dans le cadre professionnel. J’affirme que ce n’est pas le cas, qu’elle ne connait de moi que ce que je veux bien lui montrer et lui dire, que mes sentiments n’en font pas partie, que je comprends que ça puisse l’intriguer mais que pour le travail qu’on doit faire ensemble, ce n’est pas nécessaire qu’elle en sache plus !

Je ne peux m’empêcher de la trouver petite ! Et je ne pense pas qu’à son mètre 54 !

 

mesquinerie.jpg
Cet échange m’a remis en tête le « Tu seras un homme mon fils de Kipling » et pour les filles il y a l’équivalent ?

 

11 octobre, 2010

Trompe-la mort

Image de prévisualisation YouTube

J’ai reçu un compliment hier, je n’ai même pas remercié. J’aurais dû, il venait d’un ami plus que sincère :  cachant la bride sous son cou une fille au charme aigre doux emplit ma vie d’un mieux que je ne saurais dire et c’est beaucoup.

p1040458.jpg
Bon c’est vrai qu’il m’avait aussi traité de fille parce que j’écoute des chansons sirupeuses. Lui seul sait cependant, ce que je me tais à moi-même : déni, chantage, dépression, acceptation…blessures, patience…la persévérance qui  tente de combattre la malchance. Cette malchance, irrévocable et définitive…comme le discours de Mussolini envers l’Ethiopie qu’il voyait italienne (en 39, je crois) ! Les dires arrogants de ceux qui se croient tout puissants ! Ce qui crée plus que de l’amertume, un sentiment d’humiliation. Ce qui me laisse sans coeur  et me suggère de me traîner dans la boue avec d’autres qui ne sont que des trompe la mort !

cestjoliquandmme.jpg
C’est quoi cette annonce pour trouver un autre-lui ! Ça n’existe pas. 1,78 m ce n’est pas 1.84 m ! Les autres yeux verts ce ne sont pas les siens, il leur manquera toujours cette étincelle de miel et ce rire dans le regard. Et puis, c’est quoi tous ces poils sur les bras ? Et je n’ai pas envie de me déshabiller virtuellement on non pour que quiconque vérifie que je ne suis pas grosse, que mes poignets sont épais , que j’ai les cheveux courts ou bien longs, ou que sais-je encore!

Untel m’aime cheveux longs, tel autre m’aime cheveux courts et un troisième me trouve désirable. RAF !!! Un autre couillon sans conversation voudrait que je parle de moi et pense à priori que mes défauts( ceux que je reconnais et dont je peux parler) n’existent qu’en fonction de mon compagnon : ehhh ! réveil ! je suis née seule et j’ai vocation à être seule !

C’est écrit dans les bons livres comme dans les torchons que les ruptures aident à grandir ! ça y est je suis grande, géante même sauf qu’elles ne m’ont servi qu’à m’endurcir.

Elles m’obligent à chaque fois à changer les couleurs de ma vie et à tourner les pages surtout quand je n’ai pas fini de lire le livre…

p1040409.jpg

123
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...