Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

31 décembre, 2010

Fille des ténèbres

Classé dans : bavardages,dans le retroviseur,point de vue — kinkajouunblogfr @ 2:27

tristesse.jpgJ’ai été en colère presque toute l’année, je ne le suis plus, je suis seulement fatiguée et parfois, en quête de réconfort. Mais comme, je refuse tout contact, tout conseil et n’aspire qu’à m’isoler, me terrer et disparaître… J’apprivoise la solitude. Sinon, j’accumule des erreurs de jugement, et la plupart de mes choix concourent à ma perte ce qui renforce l’intention de disparaître qui me poursuit jusque dans mon sommeil quand je parviens enfin à m’effondrer, me rattrape de plus en plus, tant je confonds mes envies et la réalité de ma petite vie minable. Ce qui me retient…la fragilité que j’induirais dans le devenir de mes enfants. Je ne peux pas leur infliger ça, après tout le reste, je ne pourrais rien leur expliquer…

J’ai fait preuve de patience et de bêtise alternativement pour me retrouver isolée et complètement déstabilisée. Il n’y a plus que la permanence de cette envie de disparaître (je sais…il y a des professionnels)!

J’ai cru qu’il existait un lien fort, entre moi et quelqu’un d’exceptionnel, je me suis trompée car ce lien n’a sans doute jamais existé que dans mon esprit. J’ai fait confiance, j’ai eu tort de croire aux effets du temps, tort de penser que je pouvais compter sur le temps d’une réflexion qu’il faisait semblant d’avoir et j’ai oublié de me protéger. J’ai interrogé ce qui me semblait tellement aller de soi, qui donnait accès à une intimité, ce qui me paraissait familier. Le familier qui, paradoxalement est devenu insolite. letempsquipasse.gif

Un sentiment a été transformé en son contraire. Cet homme insolite en effet, est aux antipodes de l’homme ordinaire, il échappe au commun. Son irruption dans ma vie a produit de la surprise, de l’étonnement, de l’inattendu. Sa manière d’être, puis de se détourner génère un infini potentiel d’étonnement et de questionnement. Mais je suis désormais trop fatiguée et trop vielle pour me lancer dans la recherche… Il interdit toute projection. Il n’autorise ni rapprochement, ni raccourcis, ni relations, ni confrontations, il est dans l’évitement absolu. Il crée des contacts accidentés, constitués de creux et de reliefs, sur lesquels il pèse de sa seule volonté destructrice et farouche sur les projets qu’on avait ébauché. Tout concourt au départ à solliciter l’œil, capter le regard, produire des chocs visuels avant qu’il ne disparaisse.

J’ai joué juste, y compris dans la violence verbale…il aurait sans doute préféré que je triche. Avant lui j’étais toujours sur le point de tomber, avec lui, c’est fait  !

Je suis sans doute née, un jour sans étoile et sans soleil pour avoir à connaître ce destin. Je me vautre dans mes déboires tout en étant impitoyable (vis à vis de moi) dans mes rares instants de lucidité. Tantôt victime, tantôt bourreau, joueuse, mais pas perverse, même si je ricane parfois abominablement, innocente au regard qui se perd, démente qui hurle sa colère, passant du rire aux larmes, du silence aux cris, brisée par mes émotions.

luneetnuage.gifJe ne suis qu’une femme aux prises avec les fragmentations de ma mémoire et je danse avec les mots et lutte pour ne pas sortir de moi ou bien pour en sortir, selon les instants dans une succession de figures agitées, ponctuées d’états farouches et indomptés dans une étrange réminiscence du lien à l’autre et des chaînes virtuelles qui continuent de me blesser.

dslecouloirbis.jpg

 

 

 

Je suis là, lasse, et je contemple la beauté du pire, encore sur ce pont entre la blessure et l’avenir. Je lutte pour des moments de lucidité et de franchise, je tente de rester à la surface quand tout mon être s’autoriserait à sombrer. Je voudrais déjouer la tentation larmoyante d’une fin de passion et chanter l’espoir ainsi que le refus d’une fatalité résumée par ces termes de la clinique(paroles de pro) : carences affectives, une certaine immaturité, un manque de confiance en soi, une forte dépendance à l’autre, voire une peur extrême de l’abandon » Tout cela ajouté à un sentiment très fort de solitude, une dépression  et un manque de moyen de contrôle sur la vie. Je quitterais sans doute ce monde du virtuel profitant de l’année qui nous quitte aussi. Ou je ne le quitterais pas. Je n’en sais rien et les promesses…pas envie d’en faire, sauf à moi égoïstement ! Et pendant ce temps, les Shadocks pompent, d’autres rient, certains vivent ou meurent !

Diou nous fague la graci de veire l’an que ven,
Se sian pas mai, siguen pas men !

3 réponses à “Fille des ténèbres”

  1. ALAIN dit :

    Néanmoins, je te souhaite une très bonne année 2011 parée de tous tes désirs !!!
    ARSENE GRISALI

    Il suffirait juste qu’elle soit moins chargée émotionnellement que 2010. Meilleurs voeux Arsène

  2. Alex C. dit :

    «L’indignation est nécessaire mais pas suffisante. Le danger est que les individus s’indignent et qu’ensuite ils se replient sur eux-mêmes».Stéphane Rozès dans Libé.

    Ce qui est valable pour la collectivité vaut pour l’individu, à mon sens.
    Bonne année?

    Pour moi l’année fut bonne puisque c’est celle où nous avons partagés et c’est déjà pas si mal.Alors la prochaine le sera forcément car telle j’ai envie qu’elle soit.

    « Il n’y a pas de récompenses ou de punitions, il n’y a que des conséquences. » R.G. Ingersoll.
    Tu me pardonneras ce positivisme gluant mais c’est de saison et de plus sincère.
    Bise.

    Un politologue et un homme politique te prêtent main forte pour me convaincre de me secouer…Je suis déjà dans le repli mais bon ! Rien n’est jamais définitif, même la galère. Je te souhaite une autre belle année !

  3. kathy85 dit :

    bonjour et meilleurs voeux pour 2011
    Bonjour ce message t’es destiné je viens te présenter tous mes bons voeux de bonne et heureuse Année un petit peu en avance certes mais je suis comme le père Noël si je veux passer chez tout le monde il faut que je commence ma tournée donc me voila !
    2011 bisous

    Meilleurs voeux Kathy, merci de cette attention.


    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...