Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

31 janvier, 2011

Détecteurs de fatigue

Classé dans : bavardages,colere,humeurs,point de vue,quotidien,reflexions,societe,voisins — kinkajouunblogfr @ 21:08

mauvai10gif.jpgJe ne cède pas le passage à celui qui attend au stop perpendiculaire à ma voie

J’aimerais bien que ceux qui viennent d’avoir un accrochage devant moi se mettent sur la figure

Je pense « bien fait » quand un enfant tombe devant moi ou qu’une personne prend un vol sur un pavé mal joint

Je me dis « il faut bien mourir de quelque chose » en ouvrant les résultats de mes analyses

Je ferme brièvement les yeux alors que j’effectue un dépassement

Je dis « vous êtes assis sur vos oreilles » à ceux qui ne répondent pas quand je les salue

Tant que j’ai des couverts, pas la peine de faire la vaisselle

J’envoie chier mentalement les deux-roues qui se faufilent : je suis sur ma voie, qu’ils se démerdent !

Quand je rappelle à mes stagiaires, que personne ne les a obligé à travailler chez elles…qu’elles assument leur choix et nous épargnent leurs états d’âme.

J’ai envie de casser les jambes à la gosse du dessus qui est aussi gracieuse qu’un troupeau d’éléphants lors de ses déplacements

caractredemerde.jpgJ’ai envie de placer une lame de rasoir dans ma boite aux lettres pour faire passer le gout de l’ouvrir au malotru qui s’amuse à le faire

Je dis que l’assistante du notaire devrait sortir son gros cul de sous le bureau de son patron pour justifier ses honoraires

Quand à minuit trois je donne longtemps et violemment du klaxon parce qu’un abruti s’est garé en double file et m’empêche de sortir de ma place de parking

raslebol.gifJ’en ai plein le dos de faire comme si accepter qu’on me fasse la charité au prétexte que la maison ne m’intéresse pas était normal, idem pour les conditions du versement de la prestation compensatoire mais que je doive payer la pension alimentaire  au prix fort semble banal

etc

26 janvier, 2011

Détournement de mémoire

Classé dans : bavardages,citations,delire,humeurs,quotidien — kinkajouunblogfr @ 18:37

memoire1.jpgEn pleine réflexion formative sur la mémoire, je fais une halte pour chercher la dose de caféine nécessaire au bon fonctionnement de ma pensée.

Encore dans ma bulle que je n’ai pas envie de partager, j’attends le second ascenseur, le premier emporte déjà trois mâles travailleurs. Ce sont leurs habits qui indiquent leur état.

 

Quelques instants auparavant j’étais en pleine discussion avec un informaticien et une gynécologue sur le terme « caprice » que l’on utilise pour qualifier les pulsions exprimées par de très jeunes enfants. Croiser des trajectoires et des expériences différentes me comblent, bien au delà de ce qui par moment pourrait passer pour une simple masturbation intellectuelle.

 

Question masturbation d’ailleurs, -une fois que je me suis servie en café à la machine, je m’en retourne vers mon bureau, havre où règne une température quasi tropicale compte tenu de son emplacement- je roule le gobelet entre mes mains qui l’enserre et me viennent des souvenirs de caresses, celles d’un sexe mis à la bonne température et à la bonne tension grâce aux mouvements tels que ceux que j’imprime à ce récipient. La différence, c’est que je devenais ensuite le récipient ou plutôt la réceptrice de ce que ce sexe produisait sous l’effet de ces frottements, roulements que la roulure que je sais être aussi lui avait prodigué. Roulements, roulure, tout cela me fait m’imaginer ondulant du cul au dessus d’une verge dressée pour un plaisir partagé. Heureusement qu’il me reste ma mémoire qui réactive à mon insu certains souvenirs dans mon quotidien plutôt morne.

 

Difficile de retrouver le cours normal de l’élaboration d’une pensée professionnelle autour de l’encodage, du stockage et de la récupération pour revenir au sujet qui m’occupe à savoir, la mémoire…tout devient connoté !

 

Ce que nous mémorisons, l’encodage de l’information ne me permet qu’une seule évocation : celle de relations charnelles.

La rétention de l’information autrement dit la rétention ou le stockage de ladite information me ramène à la mise et bouche.

La remémoration ou récupération amène l’image logique de la poursuite de l’acte en lui-même !

 

Si on tient compte de ce que l’encodage est constitué d’informations visuelles, olfactives et auditives liées à un environnement spécifique…le décor est planté pour ce qui conduit à construire des traces de mémoire…qui sont restituées ensuite(comme pour moi présentement) en représentations mentales plus ou moins analogues aux stimuli qui les ont suscitées

Le stockage pour sa part peut concerner des périodes très courtes(quelques secondes) : c’est le cas des orgasmes ou plus longues(quelques minutes à quelques mois ou années)…c’est le cas des rencontres amoureuses. La qualité et la justesse de remémoration est ici liée au passage du temps ou à l’inverse à l’immédiateté

 

On ne peut déterminer ce qui a été encodé et stocké qu’à travers les performances de remémoration, orales (verbales est plus exact) ou en action. Sinon plus on s’attarde sur l’émergence de la mémoire des plus jeunes d’entre nous, plus je deviens

(more…)

22 janvier, 2011

L’anthracite

Classé dans : humeurs — kinkajouunblogfr @ 20:47

 

Image de prévisualisation YouTube
 

123
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...