Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

26 janvier, 2011

Détournement de mémoire

Classé dans : bavardages,citations,delire,humeurs,quotidien — kinkajouunblogfr @ 18:37

memoire1.jpgEn pleine réflexion formative sur la mémoire, je fais une halte pour chercher la dose de caféine nécessaire au bon fonctionnement de ma pensée.

Encore dans ma bulle que je n’ai pas envie de partager, j’attends le second ascenseur, le premier emporte déjà trois mâles travailleurs. Ce sont leurs habits qui indiquent leur état.

 

Quelques instants auparavant j’étais en pleine discussion avec un informaticien et une gynécologue sur le terme « caprice » que l’on utilise pour qualifier les pulsions exprimées par de très jeunes enfants. Croiser des trajectoires et des expériences différentes me comblent, bien au delà de ce qui par moment pourrait passer pour une simple masturbation intellectuelle.

 

Question masturbation d’ailleurs, -une fois que je me suis servie en café à la machine, je m’en retourne vers mon bureau, havre où règne une température quasi tropicale compte tenu de son emplacement- je roule le gobelet entre mes mains qui l’enserre et me viennent des souvenirs de caresses, celles d’un sexe mis à la bonne température et à la bonne tension grâce aux mouvements tels que ceux que j’imprime à ce récipient. La différence, c’est que je devenais ensuite le récipient ou plutôt la réceptrice de ce que ce sexe produisait sous l’effet de ces frottements, roulements que la roulure que je sais être aussi lui avait prodigué. Roulements, roulure, tout cela me fait m’imaginer ondulant du cul au dessus d’une verge dressée pour un plaisir partagé. Heureusement qu’il me reste ma mémoire qui réactive à mon insu certains souvenirs dans mon quotidien plutôt morne.

 

Difficile de retrouver le cours normal de l’élaboration d’une pensée professionnelle autour de l’encodage, du stockage et de la récupération pour revenir au sujet qui m’occupe à savoir, la mémoire…tout devient connoté !

 

Ce que nous mémorisons, l’encodage de l’information ne me permet qu’une seule évocation : celle de relations charnelles.

La rétention de l’information autrement dit la rétention ou le stockage de ladite information me ramène à la mise et bouche.

La remémoration ou récupération amène l’image logique de la poursuite de l’acte en lui-même !

 

Si on tient compte de ce que l’encodage est constitué d’informations visuelles, olfactives et auditives liées à un environnement spécifique…le décor est planté pour ce qui conduit à construire des traces de mémoire…qui sont restituées ensuite(comme pour moi présentement) en représentations mentales plus ou moins analogues aux stimuli qui les ont suscitées

Le stockage pour sa part peut concerner des périodes très courtes(quelques secondes) : c’est le cas des orgasmes ou plus longues(quelques minutes à quelques mois ou années)…c’est le cas des rencontres amoureuses. La qualité et la justesse de remémoration est ici liée au passage du temps ou à l’inverse à l’immédiateté

 

On ne peut déterminer ce qui a été encodé et stocké qu’à travers les performances de remémoration, orales (verbales est plus exact) ou en action. Sinon plus on s’attarde sur l’émergence de la mémoire des plus jeunes d’entre nous, plus je deviens

scabreuse, puisqu’il s’agit de réponse à des stimuli visuels ou de rythme de succion…avec des réponses accrues ou préférentielles en rapport avec le stimulus initial !

 

On peut tester la précision relative des représentations mentales et leur évolution en fonction de l’âge et de l’expérience…avec des objets différents Tout un programme donc en ce qui me concerne, j’ai plus de 20 ans et pas encore 50 !

 

troue.jpgJe poursuis dans ma lancée pernicieuse !!!

La durée de rétention augmente avec l’âge alors que les changements de performance sont essentiellement quantitatifs. Les souvenirs s’affaiblissent graduellement(il n’y a pas queue) ils peuvent être récupérés par exposition à un indice et ils se modifient par présentation d’une information postérieure [à l’événement].

Quand je ricane toute seule, évidemment que mes collègues ne voient rien d’amusant au contenu qui traite de la mobilisation qui ne peut avoir lieu que dans un nombre limité de circonstances, et qui diminue avec l’âge, à mesure que l’expérience augmente. Tout cela pour dire que les souvenirs sont d’autant plus précis et durables que le nombre d’exposition ou objets augmente et que leur répartition s’étale dans le temps plutôt que d’être regroupée.

J’avoue ne plus du tout arriver à me concentrer sur la mémoire du tout-petit. Je prête un peu l’oreille et j’interviens avant de sortir prise d’un fou-rire quand j’entends « pour conclure , les nouvelles méthodes. indiquent que plus les connaissances sont mémorisées, plus leur précision et leur durée de rétention augmentent, jusqu’à initier volontairement une invocation des souvenirs en se donnant [à eux-mêmes] des indices de remémoration pour y accéder. »

 

Il y a des jours où j’ai vraiment l’esprit mal tourné !

 

Pour m’amender et faire preuve d’un peu de sérieux, on n’insistera jamais assez sur la communication non-verbale : le regard, les expressions du visage, de simples mouvements des mains contiennent chacun de nombreuses informations inaccessibles aux mots. Et même si nos mots ont la capacité de transmettre rapidement des concepts très complexes, ces indices non verbaux permettent l’établissement d’un lien empathique par la compréhension corporelle de l’autre. C’est par eux que nous pouvons notamment nous identifier à nos interlocuteurs et faire l’expérience de notre similarité avec lui. Ils font ainsi partie des garants de notre humanité.

persitancedelamemoire.jpg

 

 

3 réponses à “Détournement de mémoire”

  1. ALAIN dit :

    La mémoire peut jouer bien des tours !!! J’aime bien Salvator Dali …
    ARSENE GRISALI

  2. des tours, des détours et des contours !

    Dernière publication sur chroniques variées : pas joli mois de mai

  3. CILOU dit :

    Coucou,
    VOici un texte très intéressant! Je pense qu’il me faudra le lire une seconde fois…ma mémoire…encore et toujours elle!!!
    Bisou et bon dimanche, CIlou

    Reviens le lire autant de fois que tu le souhaites….

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...