Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

27 février, 2011

Chute de cheval

 

Tout gérer, ça se fait…toutes les wonderwoman s’y collent depuis des lustres.

Tout anticiper ou presque, je l’ai eu fait puis je suis passée à la gestion du quotidien, beaucoup plus reposante et de toute manière, anticiper n’a jamais écarté les difficultés.

tomberparterre.jpgUne image me vient : chute de cheval … je ne suis jamais montée à cheval !

Sans velléité aucune de rejoindre les statistiques, après 28 ans de mariage et 4 enfants, j’ai demandé le divorce. J’espérais redevenir moi-même, celle qui n’était pas la grande personne que j’étais devenue pour rejoindre celle dont rêvait la petite fille de naguère.

Je suis en chemin pour vérifier qui je crois être… Je fais des efforts, je m’astreins à la patience mais parfois sans raison valable, le sort s’acharne pour me jeter à terre.

Quand ça se calme sur le plan familial, un accident puis un autre vient me rappeler que l’essentiel c’est que mes enfants soient en vie et en bonne santé. Comme si j’étais au-dessus des contingences financières qui font mon quotidien. Une voiture à réparer soit, une deuxième en moins de deux mois…va falloir que j’envisage un amant carrossier !

Cette voiture qui est passée dans le fossé, elle me fait réaliser le fossé qui existe entre l’éducation que je pensais avoir donné à mes enfants et la réalité : Grande demoiselle, prête sa voiture à son père, lequel prête la sienne au fiston !

Il se trouve que Grande demoiselle avait prévu de faire découvrir quelques spécialités touristiques de la région à son copain natif de l’île soeur à la mienne. Elle est furieuse de ce contretemps.

Je suis furieuse aussi pour diverses raisons, moins je dépense et moins j’ai d’argent ! Il y a même un prélèvement frauduleux sur mon compte dont il faut que je m’occupe !

 

Je suis furieuse aussi car pour une simple demande de formation j’ai dû, que dis-je, je dois apporter des tonnes de justifications : pourquoi cette formation-là ? Pourquoi cet organisme-là ? Pourquoi une formation en groupe et pas en individuel …etc. Je suis même menacée de ne pas pouvoir accéder à une formation ultérieure qui entrerait dans le champs de celle-ci ! Obligée donc de rappeler au service de la formation de cette administration où je travaille qu’elle n’est pas au-dessus des lois et qu’en référence à celles-ci je ferais valoir mon droit à la formation individuelle aussi souvent que nécessaire.

arccaraibe.png
Comme si ça ne suffisait pas, je dois apporter à la même administration la preuve que ma dernière fille est bien ma fille, au cas où je l’aurais vendue ou échangée avec une autre… Il faut que j’apporte aussi la preuve de mes intérêts moraux et matériels pour prétendre bénéficier à mon droit aux congés bonifiés. Des congés bonifiés que cette même administration m’accorde, puisque c’est la loi, depuis 1988. Il paraîtrait qu’elle pourrait en modifier les conditions d’attribution malgré ce que disent la loi, les décrets d’applications et les circulaires….mon lieu de naissance aurait pu changer, mes parents auraient pu devenir norvégiens à mon insu et sans doute que je me serais faite naturaliser monégasque ce qui bien évidemment déplacerait le centre de mes intérêts matériels et moraux.

Quand cette administration cessera d’exploiter sa connerie toute institutionnelle, je devrais me remettre en quête d’une location où je puisse me poser pour jouir de cet endroit du monde où je suis née, qui détient mon passé et mon devenir…

Comme rien ne va tout seul je vais prévenir par lettre recommandée à mes voisins du dessus que je ne supporte plus du tout les cavalcades incessantes de leurs enfants au dessus de ma tête.

bisousgrenouilleln35nj10.gifEt puis, parce que je suis décidément une sale bonne femme, je demeure désespérément amoureuse d’un qui a tourné la page depuis longtemps mais qui me tient par le coeur et la tendresse que j’ai pour lui et je vomis de tant de faiblesse et de bêtise. Tous ceux que je peux rencontrer ne lui arrivent pas à la cheville puisqu’il est le mètre-étalon de référence.

 

bb.gif

 

 

 

 

Comme vous le constatez, mon printemps s’annonce radieux ! J’hésite entre l’alcoolisme et la dépression ou un mélange de deux… Je vous tiens  au courant selon là où la balance penchera.

2 réponses à “Chute de cheval”

  1. ALAIN dit :

    Souvent la dépression et l’alcoolisme vont de paire, mais c’est bien dommage. Tu n’arrives pas à tourner la page, crois-moi, elle se tournera toute seule et à ce moment-là, tu regretteras le temps perdu !!!
    ARSENE GRISALI

    Je ne suis pas certaine qu’on choisisse vraiment la dépression ou l’alcoolisme malgré ce que voudraient nous faire croire les accro au bonheur pour tous….Pour le reste, je verrais bien s’il y a lieu de regretter ou non !

  2. Alex C. dit :

    Envisager un amant carrossier, hésiter entre l’alcoolisme et la dépression ? pourquoi pas le développement durable : apprendre à conduire et ne pas choisir car dans ce cas tout reste possible dans le courage des immobiles.
    Allez, remonte à cheval et viens chez moi y a du « balcon sur la mer »!
    Je suis une statue et je racole.
    Bise.
    Sergio.

    Ben qu’est-ce que tu as contre les carrossiers ? J’aime bien l’odeur des produits qu’on peut snifer chez eux !!!!

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...