Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

6 février, 2011

Dire, Taire, Mentir

Classé dans : bavardages,passions,point de vue,reflexions — kinkajouunblogfr @ 13:43

Contrairement à ce qu’on pourrait penser,ce qui suit est la preuve que je commence à aller mieux.

Quid de l’existence de mon blog
 
rienadire.gif

Ces mots qui n’ont ni l’aura du secret, du discours, ni même l’essence/la finesse
de discernement, sont noués à la question de la maîtrise, de la manipulation de la vérité et du mensonge. Là où l’impératif de décence eût hier imposé l’opacité, l’exigence de transparence est aujourd’hui brandie comme une vertu exhortant au tout-dire.
Dire, taire, mentir se déploient dans des espaces différents : l’intime, le public, l’espace privé. Quand il n’y a plus ni intime , ni privé…naît mon blog !
 
1)     les mots vrais
 
Dire avec des mots vrais, mettre des mots sur les épreuves est pour moi une nécessité existentielle.
Dénoncer les effets souvent destructeurs du silence, voire du mensonge. Être vraie me permet de vérifier la justesse de ce que je perçois, de légitimer mes affects et renforce la confiance que j’ai en moi-même et en mes propres jugements.
J’aime la vérité si dure soit-elle mais avec des mots gentils…
Quand je me heurte à quelqu’un qui ne prend pas le risque de dire et fait de la résistance à parler, je suis totalement déroutée.
 
Dire, se dire, taire, se taire, mentir, se mentir sont nécessaires. Mais dire, taire, mentir relèvent aussi du domaine mortifère où des aliénés du dire, du taire et du mentir se replient derrière l’inhibition. À moins que, dans une tentative fantasmatique, brouillonne et confuse, on fabrique, sans distinction, des scénarios pervers pour mi-dire ou médire, pour dire et taire tout à la fois l’indicible refoulé ou clivé.
 
2)     le risque
 
Faire taire la voix qui retient captif est la condition pour que le sujet advienne. Encore faut-il qu’il en ait conscience et qu’il le veuille ! Car et c’est l’un des risques…même le délire comporte une part de vérité, ainsi que le mensonge et l’affabulation.

commenttairecommentdire.jpg
 
3)     Le contexte actuel
 
Dans le contexte idéologique actuel, on serait enclin à réclamer haut et fort au nom de la transparence, de la fluidité relationnelle. Lever l’obstacle(le dire) rendrait évidemment un espace dégagé de toute contrainte au flot des échanges. Or, raconter, se raconter ne suffit pas, il s’agit de réinscrire les évènements dans une chaîne de représentations et d’affects…La parole est prise dans des enjeux d’ordre social et culturel et idéologique autant que personnel et intime. L’exigence de la transparence ne tient pas forcément compte de l’intrication de ces dimensions.
L’impératif du tout dire s’apparente parfois à une tentative de protection vis à vis de ce qui pourrait ressurgir des silences enfouis, susceptible de menacer le futur.
 
4)     Dire sans être entendu
 
Que dire, à qui et comment être sûr d’être entendu sans que la parole portée à l’autre ne soit travestie par son histoire ? Entendra t’il la singularité du discours tel qu’on va le lui livrer ? Le risque de détournement est réel !
 
Alors faut-il choisir entre dire ou taire ? Dire ou taire, serait-ce mentir ?
Puis il y a les silences pleins, les paroles vides qu’on va chercher un à un comme des naufragés sur une île pour les écouter, pour que chaque naufragé retrouve accès à sa parole, hors de l’objectivation où il pourra peut-être se vivre mieux…soyons fous : comme sujet de sa propre vie.
Il ne s’agit pas de faire un choix entre dire ou taire mais que dire ait une pertinence.
Entre le besoin légitime de connaître certains faits, afin de pouvoir prendre une décision  et le fantasme de tout savoir qui cache en réalité un désir de toute-puissance et de maîtrise absolue sur sa propre vie et celle d’autrui.
En même temps –peut-être faudrait-il ne pas l’oublier- cacher une vérité importante pour autrui signifie enfermer l’autre dans une cage, une prison qui peut l’empêcher de décider de façon autonome du chemin à suivre pendant sa vie.

mentirasseo.jpg

123
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...