Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

30 avril, 2011

Sex-friend

Classé dans : bavardages,humeurs,relations,rires — kinkajouunblogfr @ 1:06

Pourquoi fait-on dépendre autant notre bonheur de quelqu’un d’autre ?

Image de prévisualisation YouTube
Tu ne viens pas pour manger ou boire avec moi. Mais tu aimes bien le jus d’orange ou l’eau gazeuse. Tu fais un sort au chocolat au lait…tu n’aimes pas le chocolat noir.

Tu arrives simplement, tu t’es apprêté avant de venir mais tu  es là, naturellement, comme si ces préparatifs n’avaient aucun objectif.

Je te dis que tu as une coiffure différente de la dernière fois…avec du gel. Tu me réponds avec un naturel désarmant  que tu en avais déjà mis pour venir vers moi mais que je ne te regarde jamais …

Pourtant tu as souri quand on s’est embrassé et que j’ai gouté au tabac que tu avais fumé avant d’arriver et dont tu pensais atténuer le goût sous ton chewing gum.

Malgré ton physique qui rappelle celui d’un adolescent, tu m’as soulevé dès  que la porte  s’est refermée  pour dire que tu me ferais la totale pour que je ne t’oublie plus.

Et tu ne l’as pas seulement dit…tu l’as fait ! Tu ne manques pas de vigueur, c’est le moins qu’on puisse dire.
Tu m’as fait  tourner et virevolter entre tes bras, tu m’as prise contre toi pour redéfinir mon anatomie et me proposer une nouvelle image corporelle.

fabricarganearganier.jpgTu m’as aussi proposé une autre définition de la nuit blanche. Entre deux étreintes tu m’as réveillé pour me raconter ton travail et m’en montrer des photos. J’avais envie de prendre des notes mais je me suis laissée bercer par ta voix pour me rendormir contre toi. Tu m’a raconté l’histoire de l’arganier et de l’engouement pour l’huile qu’il produit.

gateaucoeur.jpgConscient de ma gourmandise tu as promis de me faire faire des gâteaux orientaux. Quand repus l’un de l’autre tu as répondu à ma question c’était pour dire : « non tu n’es pas pénible, tu es ma puce ». Je déteste ce genre de sobriquet mais là, c’était trop chou !

Tu racontes ton difficile métier sans une plainte, tu positives même si les conditions où tu l’exerces sont harassantes. Tes défis sont quotidiens et tu les affrontes comme si de rien n’était. Je te rappelle que tu es plus jeune que moi, que tu devrais trouver une femme de ton âge. Ta langue dans ma bouche me fait taire puisque tu t’en fous ! Je ne te laisse pas de place dans ma vie, je ne veux pas que tu me rendes service ni que tu deviennes important.

bildlistelflamingos.jpg

 

 

Qu’à cela ne tienne, tu dis merci, tu dis c’était très bien, tu dis  je me régale avec toi et tu dis enfin, je ne veux pas que tu m’oublies…Tu le sais hein, qu’on ne partagera rien d’autre ?

4 réponses à “Sex-friend”

  1. laurearnoux dit :

    bonsoir ma belle
    joli texte
    est ce du vécu
    tu peux faire un roman a ce rythme là, c’ est simple et moi j’ aime
    gros bsous accompagné d’ un brin de muguet
    bonne soirée avec ou sans lui
    a bientôt!

    Merci pour le brin de muguet. Pour le reste…vrai ou faux ? J’ai la réponse, mais je préfère que chacun ait la sienne.

  2. tilk dit :

    j’ai beaucoup aimé ton texte…
    tilk

    Quand je n’ai plus rien, j’aime partager les mots tous crus, tous nus…

  3. ALAIN dit :

    Vécu ou pas, c’est un très joli texte !!!
    ARSENE GRISALI

    Merci Alain… J’ai essayé de le lire comme si je le découvrais et (désolée de mon auto sufisance) il me plait bien finalement

  4. jeanne dit :

    et c’est un beau texte
    sous les mots
    il y a toujours du vrai
    de l’inventé
    qu’importe hein
    j’aime
    continue

    Je dois continuer d’écrire comme de respirer, si je m’arrête, il pleut dans ma tête…Tes encouragements me touchent !

Laisser un commentaire

 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...