Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

4 mai, 2011

Tu confonds pauvre imbécile…

Classé dans : bavardages,humeurs,politique,quotidien,reflexions,relations,religion,societe — kinkajouunblogfr @ 16:10

Vous pensez qu’il me connaissait Serge Reggiani ? Je suis sûre que non ! Et pourtant on dirait que c’est à mon intention qu’il chante Madame Nostalgie…

Image de prévisualisation YouTube

Cette nostalgie qui résiste à une question existentielle : Comment peut-on être amoureuse d’un facho ?

J’ai toujours été politisée, même quand je ne connaissais pas le mot. Le concept du politique a toujours accompagné mes pas « Le politique est l’un de ces objets très curieux que tout le monde sent très bien intuitivement et qu’il est en même temps très difficile d’expliciter. »

Pour ma part je concevais, alors que j’étais enfant, le politique comme étant cette émanation de la pensée humaine qui s’organise pour régir les rapports des hommes entre eux, notamment dans la sphère publique, par exemple : le bus n’est pas ma propriété,  il est mis à ma disposition par l’entrepeneur de transport moyennant une participation financière plus que symbolique pour le trajet que je veux effectuer. En ce sens, je prends soin du bus qui est un peu à moi ! On peut remplacer le bus par la cabine téléphonique ou l’abri-bus ou le tram ou la chaussée… Comment donc devenu adulte ne pas faire la distinction entre le politique et la politique qui est souvent affaire d’idéologies plus ou moins avouables ?

0000pouponfacho.jpg
Il me semble que c’est celà qui m’a aveuglé : Puisque je fais la distinction, j’ai eu la faiblesse de croire que tout le monde la faisait. Pire que celà, j’ai éludé ce qu’en toute autre circonstance tout mon être m’aurait hurlé : on ne peut pas être directeur de campagne d’un facho si on ne l’est pas soi-même ! La belle enveloppe et le charisme de cet individu-là m’éloignait des principes les plus élémentaires de pensée politique et de distance essentielle. Eh oui ! Certains fachos ont une gueule d’ange  ! Mais je reste persuadée, une fois que j’ai retrouvé ma raison qu’on ne fait pas n’importe quoi…même pour nourrir ses enfants, et signer un tel contrat avec un salaud aux idées malpropres c’est sûrement qu’on partage ses idées pestilentielles. C’est  un peu facile ensuite d’évoquer la démission ou l’assignation aux prud’hommes pour rentrer dans ses fonds ! Cet argent-là il pue…

antifacho.jpg

 

Pourtant et la situation est à la fois indicible et invivable, je reste amoureuse (je devrais pour bien faire tenter de définir ce terme) de cette personne ! Celle qui est sous le salaud. Est-ce une déformation professionnelle ? La même qui m’avait fait croire que je pourrais aider un alcoolique !

Est-ce un résidu de mon éducation religieuse  ? Tu aimeras ton prochain comme toi même !

 

 

Où est-ce plus terre à terre ? Lui, je le voulais juste parce qu’il faisait partie de ceux que je n’avais pas eu ?

 

 

12
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...