Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

16 janvier, 2011

De fil en idées

Classé dans : bavardages,chagrins,citations,enfants,humeurs,passions — kinkajouunblogfr @ 1:40

Excuse-moi, mais je ne vois pas du tout ce que j’ai pu te faire…

- C’est simple, tu m’as pris pour un con!

Je suis restée bête. Les yeux écarquillés, j’ai  lâché tous mes sacs et ils se sont écrasés par terre dans un silence terrifiant, je n’entendais plus les bruissements de la ville.

- Tu disais avoir des sentiments sincères… pourquoi toutes ces suspicions, pourquoi toutes ces histoires ?

Je marchais tellement vite que c’est presque comme si je courrais. Je devais m’éloigner à tout prix de cet office de tourisme qui me portait la poisse.flammes.jpg

J’avais les larmes aux yeux quand je pris place dans le tram. Une petite fille en face de moi me regardait : – ça va madame, tu as perdu ta poupée ?

- Ne t’inquiète pas petite chérie, je vais bien. Mais retiens que les garçons voudront toujours tout te mettre sur le dos.Certains te feront découvrir des merveilles puis ils vont t’abandonner lorsque vous serez proches et que tu ne t’y attendras pas. Arrivée dans mon appartement, je me suis jetée en pleurs sur mon lit… » on ne dit jamais assez aux gens qu’on aime : je vous aime » chantait Louis Chedid à la radio.

Comment deux êtres peuvent autant se détester après s’être tant aimés ? Comment l’un d’entre eux peut-il être certain d’avoir été pris pour un abruti ? Même après qu’on lui ai dit en face comme on l’aime ?

Il ne m’a rien fait mon oreiller et pourtant je le mords pour ne pas hurler, et je reste là allongée de tout mon long,  secouée par les sanglots tandis que les larmes coulent. Mon regard se porte sur ce maudit téléphone portable qui ne sert à rien, d’un mouvement irréfléchi je l’attrape et le lance sur le mur d’en face d’où il retombe en trois parties.

Brûler tous les souvenirs de lui,  pour qu’ils disparaissent en cendres comme tout ce qui fut lui… Bouffon !

Les yeux au plafond, je ne pense à rien, je veux m’endormir et glisser lentement dans le pays des rêves. Ne plus avoir de souvenirs. Là-bas au moins je pourrais oublier tout ce qui m’arrive, même si le réveil est douloureux. Le sommeil au moins est voluptueux. Entre deux sommeils, je me dis que je l’aime, que je l’adore mais que sans doute je le hais aussi.

perles.jpg
La rage, l’amour, le dépit et le dégout se mêlent. La vie n’a jamais été un conte de fées. Trois mots, juste trois : Besoin de temps !

Pas de larmes cette fois, elles sont taries malgré le désespoir. Un désespoir qui me fait taire y compris à mon bon ami ce que je ressens de façon compréhensible. Son coup de fil m’oblige à « parler », en fait non je balbutie, je suffoque et les mots sortent par paquets…incompréhensibles !

Encore un tour dans les bras de Morphée, puis un réveil en sursaut…la seule photo avec lui, dans le sable suggère une proximité qui n’a jamais existé et ce souvenir sur papier glacé rappelle qu’il est vain d’espérer. Et puis à partir de cette photo,  les souvenirs affluent. Trois mots, les derniers s’ancrent au plus profond de mon coeur…ils viennent après une si longue série d’atermoiements qu’ils sont vraiment les derniers mis en forme pour répondre à une espérance entêtée.

clochettes.jpg

 

 

 

Une grande claque me ferait peut-être sortir de ma torpeur, pour que j’ai une bonne raison de pleurer.

« L’amour contient tout juste ce qu’il faut pour l’éteindre »William Shakespeare

 

 

 

 

p.s les photos sont de ma fille, comme des grands pans du texte…merci de ne pas les copier.

27 août, 2010

Trou normand

«On aime d’abord par hasard, par jeu, par curiosité, pour avoir dans un regard Lu des possibilités.»
[ Paul Géraldy ]Toi et moi .

Des possibilités, j’en avais vues et entendues, j’y avais même cru. J’ai été aveuglée par l’inconnu. Je n’ai point compris ce que cet inconnu, le « x » comme en mathématiques m’imposerait.

 

cechatpousseunepastquehorsdeleau.jpg

 

 Ce chat pousse un melon hors de l’eau.

25 août, 2010

Trou normand

Classé dans : citations,humeurs,point de vue,quotidien,societe — kinkajouunblogfr @ 1:42

ilyaunrequindansmonplafond.jpg

 

Il y a un requin dans mon toit

1...34567...13
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...