Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

20 janvier, 2010

Vrai ou faux

Je remets ces phrases ici, puisque on me demande en privé les réponses…ce n’est vraiment pas très difficile de démêler le faux du vrai.

1-Je suis mariée depuis 26 ans

2-J’ai adopté un enfant

3-J’ai apostrophé Joé  Star en lui demandant de se coiffer avant de se produire à la télé

4-J’ai demandé à un flic de me montrer son permis de séjour

5-Césaire Aimé à officié pour mon mariage à la mairie de Fort de France

6-J’ai grandi dans un bidonville

7-J’ai mis au monde trois enfants alors que je n’ai qu’un ovaire

8-A un repas de famille je peux avoir deux joueurs de l’équipe de France

9-Je pratique l’escalade

1O-Je suis bilingue

11-J’ai trois poules

12-J’ai trois neveux blancs

Image de prévisualisation YouTube
 

 

 

 

18 janvier, 2010

Altérité

Classé dans : antilles,bavardages,chagrins,citations,colere,humeurs,mode de vie,reflexions,societe — kinkajouunblogfr @ 20:36

 

La tragédie récente du peuple haïtien, le pseudo débat sur l’identité nationale et les faits pas si divers que ça m’obligent à réfléchir.

Certains en sont à refuser de penser une aide à ce peuple en détresse au prétexte que depuis la prise de position de Dessalines pour mettre fin à la domination de son peuple, Haïti n’avait pas su trouver un système politique stable. Les mêmes vont jusqu’à énoncer des absurdités faisant honte à toute l’histoire de France en opposant l’aide d’urgence nécessaire là-bas à l’aide dont aurait besoin nos compatriotes qui ici dorment dehors. J’ai lu sur un torchon qu’il n’y a pas de problème à dormir dehors la nuit par 25°C. Pourquoi donc l’été en France les stades et autres jardins publics ne sont-ils pas pleins de gens dormant à la belle étoile ?

De plus dans le coin de France où je vis, il ne pleut pas la nuit durant l’été, en Haïti, c’est le contraire.

 

Pourquoi la peur de l’autre ou la bêtise crée t-elle ce ressentiment qui déclasse les autres humains plus bas que les animaux.

Les chaînes humaines qui se mettent en place pour asperger des cétacés échoués sur les plages n’inspirent pas tant de dégoût que celui qui est manifesté là !

Est-ce seulement l’accentuation des craintes liées à l’altérité culturelle et religieuse ? Faut-il y voir une manière de se protéger du pire, qu’on tiendrait à l’écart en le conjurant puisqu’il survient chez les autres ?

Il n’est pas interdit de s’interroger sur les fonds débloqués par les états aujourd’hui pour faire face aux suites de ce séisme, mais , la veille du séisme et les années précédentes, le peuple haïtien avait déjà faim, était déjà dans le chaos social et politique…L’aide à la reconstruction du pays ne peut pas être relié au seul événement climatique ! C’est cela la démagogie qui permet aux états et aux ONG, de se tirer la bourre pour montrer comment chacun est plus valeureux que son voisin ? Le spectacle de la misère instrumentalisée est pitoyable.

 

L’histoire se répète, j’en ai la conviction sourde, je ne peux la relier à aucun fait historique cependant !

 

Dans mes veines, le sang coule et me dit : rien de nouveau sous le soleil…

 

Je n’ai pas de bons sentiments , mais certains traumatismes à travers le monde me touchent plus que d’autres, émotionnellement et de façon durable. Je ne sais pas pleurer ponctuellement ;

Image de prévisualisation YouTube

 

Partout dans le monde des populations sont soumises à l’horreur au quotidien. Toutes ne font pas écho. Il y en a que je ne comprends pas, surtout si des guerres plus ou moins fratricides sous-tendent des catastrophes pas toujours naturelles.

 

« La misère engendre la violence, l’insécurité », C’est le cas à Haïti aussi, mais pas que ,

le discours nationaliste me paraît nauséabond, encore plus qu’avant. Je lui préfère le discours de l’humain, quasiment biblique. On n’est pas tous des salauds, on n’est pas tous bons non plus et qu’on soit gentils ou méchants, pas sûr que les méchants vont mourir bientôt.

 

En France, la diversité c’est du folklore, un « mélange de tagine, de couscous, nems, acras poulet mafé, autres spécialités culinaires et d’évocations touristiques sur fond de musique du monde. Ça me fait chier tout ça. Aujourd’hui on serait tous haïtiens, demains Tutsis après avoir été Utus ou Palestiniens ou Tchétchènes ? J’ai du mal à y croire.

 

De même que de vivre dans un pays, à une époque où les forces vives ont peur de la jeunesse. Chacun est en compétition avec les autres…Certaines choses m’échappent dans la vie.

J’ai envie de dire comme Desproges, excusez-moi, je vais vomir plus loin !

 P.S je n’ai vraiment pas envie de mettre des images

1...678910
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...