Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

14 janvier, 2010

Haïti chérie

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 23:00

Image de prévisualisation YouTube

Haïti est blessée, encore une fois. Ces oubliés du destin sont frappés de nouveau tandis que moi, tandis que nous … on pleure parce qu’il neige, parce qu’il pleut !

Le  sentiment d’injustice, l’horreur de l’inénarrable mon désir de revenir aux minutes avant la catastrophe, rien ne changera le résultat de ce massacre. Petits, grands, pauvres, très pauvres, affamés dénutris, malades, aveugles, sourds, muets, étudiants, chômeurs, voyous, prostituées, mères ou pères de famille, vieillards, amants, chercheurs, branleurs, artistes, et tous les autres…ils sont logés à la même enseigne à cette heure !

La terre a tremblé sous leurs pas, sous leurs lits, sous leurs vies et il n’en reste rien ! Rien ou si peu, si cassé, tout cassé. Mais ce n’est pas comme cela qu’il convient de parler d’un peuple éprouvé par les forces de la nature.

Vous m’excuserez je l’espère, de l’absence de phrases percutantes mais je saigne. Ce n’est pas que de l’émotion en réaction à l’évènement. Le peuple haïtien a été le premier des peuples noirs à s’affranchir en tant que peuple libre. Comme une malédiction depuis, rien ne lui a été épargné. Comme si certains étaient prédestinés à la souffrance.

Je ne sais pas comment font les autres mais dans ma vie comme à Haïti, la douleur se chante aussi.

tableauentole.jpg

p.s pour faire vos dons

13 janvier, 2010

Objets de désir

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 14:45

http://www.dailymotion.com/video/x4hq81
Pêle-mêle aujourd’hui j’ai pensé à la mer, à Pépé, au lac de la Raviège, au sur-poids, à des parapluies improbables, des motos et aussi à  Cuba et je me suis dit que tout cela était un peu la vie.

mugprotinesducaf.jpg
Pendant que je discourais devant mon auditoire, attentif et passionné, je pensais changement de cap.
Il y a des choses, des moments que je ne comprends pas : cette journée c’était un peu ça ! Je n’annonce jamais la durée de mes interventions…puisque j’interviens en tout début de formation, j’annonce le programme, son contenu mais je ne m’attarde pas à ma présence, c’est le contenu des transmissions qui m’importe.

caffeinestainless.jpg
Quand elles ont eu compris que je ne reviendrais pas à l’issue des deux premiers jours, elles ont aussi compris que  leurs chocolats et autres présents, elles ne pourraient me les remettre, elles étaient dépitées. Elles m’ont applaudi …mesdames, je ne suis pas conférencière, voyons !

Ce matin, j’avais envie d’être malade, d’avoir mal aux dents ou aux cheveux, d’avoir un accident. Je n’avais pas envie d’aller au lycée.

Mes envies mes idées sont ailleurs et le trac me noue les tripes quand je viens vers vous.Une moto comme celle-ci une fois l’épisode de grand froid passé ?

nightshadowsmaidenvoyage1.jpg
Je crois que je vais devoir me contenter, malgré ma fièvre consumériste d’un simple tee-shirt :

theobromine.jpg
Sans faire du misérabilisme, je dois faire attention à mes fins de mois, un divorce ne se paye pas à crédit et puis j’ai quelques idées sur la maison où je veux aller à la sortie du tunnel. Même en viager, je ne compte pas être hébergée à l’oeil !

Comme je l’ai écrit au début, c’est pêle-mêle! C’est souvent comme ça dans ma tête et dans ma vie, mais je n’ai rien à déclarer à la douane des cerveaux.

5 janvier, 2010

Papa et la mère-patrie

Classé dans : Non classé — kinkajouunblogfr @ 1:57

 

Image de prévisualisation YouTube

neg chanté par Jocelyne Labylle

-Tu vas où ?

- Avec un peu de chance, je vais de l’avant !
Un vieil homme loin, là-bas m’a dit : je ne te souhaite pas la bonne année. Cette année ne sera ni pire ni meilleure que les autres. Elle sera ce qu’on en fera !

Mais s’il te plaît, si on passe au 74(évolution institutionnelle des territoires), cherche-nous une chambre, juste pour y tenir à deux ta mère et moi. Pas loin de chez toi…

Tu sais, on a survécu à l’amiral Robert, mais ce que Sarko et ses sbires nous préparent au prétexte qu’ils auraient entendu nos élus…est bien pire. On est vieux aujourd’hui pas sûr qu’on résiste longtemps.

On n’a rien ! La terre a donné tout ce qu’elle pouvait, elle est exsangue comme les hommes qu’elle porte, elle ne produit guère et en ces temps de (alter)mondialisme, notre île n’est pas concurrentielle, elle n’exporte même plus ses cerveaux.

Je suis loin du 73, du 74 aussi, les consultations ont eu lieu aux antilles et les toubabs ont décidé que ceux des antilles qui étaient comme moi exilés alimentaires n’avaient plus voix au chapitre. Autocratie qui ne se nomme pas !

Que vont devenir mes vieux, détenteurs de mes racines, eux qui m’ont appris un « amour de la mère-patrie » qui a mal vieilli ?

dsc08500.jpg
Il a quelques notions de la construction du pays de France et si on accepte qu’il ait lu cela dans les livres dits d’histoire, il se pensait français d’une mère-patrie … Que répondre à ce vieillard qui égrène ces dates comme d’autres un chapelet ?

Il veut se rassurer en se raccrochant à ce qui est écrit !

Martinique 1635

Corse 1769

Franche-Comté annexée à la France en 1678

Nice 1860

Entre 1521 et 1629 : Pays Basque

Ils auront aussi leur article 74 ?
Papa tu dis les dates dans le désordre …

C’est que ma fille, on est dans le désordre !

J’ai beaucoup regardé les arbres, mais je ne suis pas devenu un arbre !

couleurs.jpg

1...910111213
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...