Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

11 janvier, 2015

Tolérance

Classé dans : chagrins,humeurs,point de vue,politique,rires,societe — kinkajouunblogfr @ 23:08

Ce qui s’est passé mercredi, je n’aurais pas l’outrecuidance de le qualifier. Je suis encore pétrifiée de stupeur. D’autres l’ont fait. En revanche…je veux te dire, mais pas qu’à toi, c’est pourquoi je le poste ici, ce qui suit. Tu évoquais hier la tolérance que devrait avoir les athées pour ne pas heurter la foi de ceux qui croient. Pourquoi je ferais ça ? Vos religions (toutes) prônent une tolérance que vous ne mettez pas en pratique. Vos religions dans l’Etat de Droit qui est le mien, qui est le nôtre sont affaires privées. Ras-le-bol de devoir faire attention à toi qui mange ou ne mange pas ceci. A toi qui prie ou psalmodie tel jour ou pas tel autre, à toi qui te couvre ou te découvre au nom de ta foi. C’est la tienne …pas la mienne, ta foi et son expression ne m’obligent à rien. Je te dois le respect que je dois à tout être humain mais je n’ai pas à me soucier de ce qui « au nom de ta foi » te choquerait. Libre à moi de faire, de dire, de dessiner. Libre à toi de ne pas faire pareil, libre à toi ne pas dire pareil, libre à toi de ne pas regarder mes dessins et de ne pas les aimer. En revanche rappelle-toi que moi aussi je suis libre.Image de prévisualisation YouTube D’ailleurs, la question de la religion n’est pas opportune ! Ce qui se joue aujourd’hui c’est bien le respect de la liberté d’expression dans un Etat de Droit où notamment il n’existe pas de délit de blasphème. Quand tu mésestimes le cri « Je suis Charlie » c’est cela que tu bafoues ! Tu n’es pas la seule, et s’il est vrai que la policière assassinée était martiniquaise, d’autres antillais, ne prenant de la République que les petits bouts qui servent leurs intérêts( RSA, allocations, subventions etc) estiment en ces circonstances ne pas être Charlie ! C’est triste de se désolidariser de sa nation quand le monde se dit français ! Mais tu en as le droit et je le respecte. Alors laisse-moi m’indigner parce que rien n’excuse que 17 de mes compatriotes aient trouvé la mort en ayant quitté leur domicile : POUR GAGNER LEUR VIE.

6 décembre, 2014

Ma préférence nationale

Classé dans : colere,humeurs,mode de vie,point de vue,politique,quotidien,reflexions,relations,societe — kinkajouunblogfr @ 23:42

C’était il y a longtemps un cubain… Si mes souvenirs sont exacts, il était en France depuis cinq ou six ans. Il y avait fait venir sa fille depuis 2 ans. Il ne parlait que de Cuba. Il regardait la télé de Cuba, ou plutôt celle que faisaient les Cubains qui vivent aux Etats-Unis. Sa nourriture était exclusivement cubaine. Évidemment sa musique été cubaine.
« Grâce » à des associations humanitaires il avait obtenu un travail en tant que cuisinier ce qui n’était pas son métier d’origine. Pour cela il avait bénéficié d’une formation rémunérée. Il avait également eu un revenu de substitution un certain temps ce qui lui avait permis le soir, de donner des cours de salsa en complément et au noir, cela va de soi.
Comme si ça coule de source il était maintenant logé en HLM flambant neuf dans la banlieue toulousaine, avec parking en sous-sol et digicode à l’entrée. Sa fille avait suivi le même parcours : un premier métier lui avait été financé par la Région. Ce métier ne lui convenant plus, elle avait fait procéder à un licenciement conventionnel pour bénéficier d’abord des allocations chômage puis d’une formation par le FONGECIF.
Non content de profiter de sommes versées par les classes moyennes qui faisaient cet effort pour les autres, notre cubain s’autorisait même à critiquer les Français d’origine musulmane car ceux-ci disait-il, prenaient trop de place étaient trop bruyants, trop nombreux et il n’en voulait d’ailleurs pas comme voisins. Il estimait malvenu une prétendue clémence des autorités policières à leur égard. Il se trouvait également partisan d’un retour au pays pour ces gêneurs…

mes petits bonnets.jpg

Aujourd’hui mon interlocuteur est européen. Il a donné congé à son pays parce que celui-ci est en faillite et qu’il ne peut plus y trouver de quoi exister décemment. Il n’est pas gêné d’être inscrit dans une agence d’intérim en même temps qu’il est inscrit au Pôle emploi et qu’à ce titre il bénéficie par exemple de titres de transport quasiment gratuits, y compris lorsqu’il travaille. Il ne paie pas d’abonnement Internet puisqu’il a trouvé toute une liste de codes lui permettant d’avoir un accès gratuit. Il refuse un travail à 1500 euros puisque je le cite « Hollande lui donne mille euros sans travailler » … ( Après un bac S, un bac pro et un petit tour à la fac, mon fils émarge à 1400 €/mois) Il envisage plutôt sereinement de se faire embaucher par une boîte de son pays qui le paierait au noir, dans le même temps où il serait inscrit au Pôle emploi et continuerait à bénéficier des avantages liés à son statut de demandeur d’emploi ici.
Il a repéré que pour sa fille l’inscription à la Mission Locale d’Insertion lui permettrait de gagner 500 euros sur l’inscription au permis de conduire. 500 euros que le Conseil général lui accorderait sans aucune demande de remboursement. ( ma dernière fille va entamer le même apprentissage…le Conseil Général n’en saura rien)
Il envisage de faire pour lui et sa fille éventuellement, une demande pour être logé en HLM et de manière à peine détournée me demande si j’ai des connaissances qui lui permettraient de faire grimper son dossier en haut de la pile.

mes petits bonnets 2.jpg

Comme le cubain de naguère il trouve que les Arabes prennent trop de place dans les HLM. A la question de savoir s’il s’agit d’un » arabe » français où étranger, il répond sans sourciller : les deux !
Je lui rappelle que dans l’histoire, le contribuable français que je suis, dont les enfants n’ont jamais bénéficié des aides auxquelles il prétend fait partie de ces gens qui financent ce qu’il utilise sans avoir jamais participé à l’effort national.
Je trouve normal que les français bénéficient du système français qui devrait leur être attribué en priorité. Je constate que le système est comme un gruyère et j’ai alors tendance à interroger le mot fraternité de la devise nationale QUE pour les nationaux. Ma fraternité universelle est au plus bas… ce qui ne m’empêche pas de tricoter des petits bonnets, je ne sais même pas pour quelle association.

20 août, 2013

Référencement 1

Classé dans : ARNAQUE,colere,humeurs,mode de vie,point de vue,quotidien — kinkajouunblogfr @ 16:24

Longtemps avant le début de cette histoire il y eut un mariage achevé en divorce.Référencement 1 dans ARNAQUE alliances2-300x225

Conséquence  de ce divorce, il y eut  répartition inégale lors des biens.

Je ne la conteste pas,  j’en ai accepté le risque pour avoir la paix !

Deux déménagements plus tard, je trouve ce qui pourrait être mon chez moi :

Ni palais, ni château mais un endroit qui me donne envie de…

beaulieu-300x225 dans colere

Première surprise, premières colères : malgré un dossier sain : salaire régulier et décent, pas de dettes ni de maladie grave, rare ou incurable, l’établissement financier où dort mon pécule ne m’a jamais répondu pour ma demande de prêt.

Pas  une demande faite entre deux portes, mais une demande officielle après étude de faisabilité.

Il ne manquait que la copie de mon acte de baptême, vu que je ne suis pas baptisée ! la date à laquelle j’ai perdu ma virginité et le casier judiciaire du quidam concerné par l’histoire…je crois qu’il est mort depuis(si, si !)

J’ai eu cependant l’outrecuidance de demander un refus écrit ! Mon con-seiller m’a rétorqué qu’il s’agirait alors d’un refus de complaisance.

Ben voyons ! Quatre mois après la demande, un dossier qui n’est jamais arrivé à la commission des prêts mais qui, dixit le même con-seiller était entièrement recevable.

J’ai changé de banque pour une autre qui ne s’occupe que de prêts immobiliers. Vous en avez sans doute entendu parler, elle est en faillite et l’Etat y détient des parts.

Par téléphone pour le premier contact, je donne les éléments constitutifs de mon « dossier »  et comme là aussi ma demande est recevable, je demande à ce que l’on me transmette la liste exhaustive des pièces à fournir.

S’ensuivent un puis deux puis trois rendez-vous où une professionnelle, toujours la même, se rappelle la veille ou l’avant-veille qu’en fait il faudrait tel ou tel autre justificatif .

Au départ, je les fournis sans m’inquiéter outre mesure du sens du mot exhaustif !

Et puis la rage fait son apparition quand elle me demande pourquoi j’ai versé 400 € à mon fils, 100 € à sa sœur en décembre….c’est couillon mais en décembre c’est noël !!!

Cerise sur le gâteau, je verse mensuellement la somme phénoménale et indécente de 80 € à l’une de mes filles…il faudrait donc que je fournisse ses trois derniers relevés de compte. Je me demande si je ne devrais pas me mettre en quête de la décharge qui a  détruit mon premier stérilet et je l’envoie chier. Il n’y a pas d’autre terme ! ou alors en créole mais bon !

Je sens pointer le découragement et je m’apprête à perdre les 9000 € versés à l’agence immobilière pour que le vendeur me réserve son bien.

Apitoyée, la conseillère me présente un courtier( non ce n’est pas réservé aux riches) et le voilà qui en deux temps trois mouvements, fait les recherches, trois propositions et me trouve la banque qui va m’octroyer la rallonge nécessaire. Sept mois après l’avoir vue, je signe enfin l’acte de propriété de MA maison.

Je me vois déjà sur le chemin de « sweet home » où j’aurais enfin le loisir de faire ce que je veux comme je veux. Planter un clou lundi, l’enlever mercredi et le replacer jeudi si ça me chante.

Que nenni ! la maison en question est à rénover. Par là il faut entendre que tout est à refaire,  et que seuls la salle d’eau, une minuscule cuisine et un débarras avec wc sont praticables.

beaulieu22-300x225 dans humeurs

Quand on n’a pas d’argent on doit avoir des idées. Et des idées d’aménagements…j’en ai !

Alors pour faire comme tout le monde, mais surtout pour y habiter un jour je me mets en quête d’artisans. On m’en suggère cinq.

Certains me sont proposés par 1.2.3 Devis. Comme je fais tout ou presque par internet, pourquoi pas ça ?

Deux artisans ne veulent pas faire de devis écrits, je les vire !

Un, veut percevoir 10% du montant de ce que je verserais à chaque artisan qu’il me trouverait,  chacun dans son domaine de compétence,  je le vire ! Il en reste deux dont un auto entrepreneur.

Je me dis : « fibre sociale oblige » qu’il a dû galérer avant de monter sa boite et comme ses prix sont légèrement inférieurs à son dernier concurrent, je signe avec lui !

Gorczyca qu’il se nomme ! Non, je n’ai pas inventé ce patronyme ! Ce n’est même pas un nom d’emprunt.

A ce stade je me demande s’il faut que je continue de (vous) raconter.

Je fais une pause et demain peut-être j’y reviendrais.

 

devis-acompte-signe-211x300 dans mode de vie

 

 

 

12345...27
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...