Plurielle

Je suis en paix avec le monde et je caresse l’illusion que tout va bien et que le monde est aussi en paix avec moi

7 janvier, 2010

Même pas peur

Classé dans : amours,bavardages,citations,humeurs,mode de vie,reflexions,societe — kinkajouunblogfr @ 0:30

Image de prévisualisation YouTube

 

Je ne joue plus, ni avec le feu ni avec la mort, je n’ai plus les yeux rivés sur ta vie, bloqués comme l’aiguille devenue folle de mon compteur de vitesse.

Je ne suis plus à deux à l’heure d’avoir trop voulu ralentir pour être à ton pas.

D’avoir tenté de tout te donner, j’ai oublié de garder le plus précieux de moi en réserve, je le reconquiers pas à pas.

Comme j’ai adoré lorsqu’on était main dans la main… rien ne me faisait peur, pas même tes rictus ou tes soubresauts désordonnés. Si je freinais quand tu tirais un peu trop fort sur mes limites, tu savais où et comment m’attirer de nouveau vers toi.

poissons2.jpg
Tu te croyais tout puissant, je me suis vue belle. On se trompait tous les deux, tu étais pervers et j’étais sotte.

Je ne crains plus les regrets, puisqu’ils constituent le terreau des expériences qui me restent à vivre.

Ce grand pas en avant que je viens de franchir mais dont peu sont les témoins, me donne plus de force que tu n’en auras jamais. Je n’ai plus peur du quotidien, j’en accepte la réalité. Certes la peur du vide est encore là, le doute vient aussi me chatouiller et me mettre en garde.

Je n’en ai cure, j’ai déjà un pied hors de la fange. Tu t’y vautres encore mais ça ne me touche plus, le vide s’est refermé sur les mauvais souvenirs de toi et aucune fenêtre lumineuse ne s’ouvre sur tes sombres béances.

Personne ne me tient la main, mais je n’ai plus peur. Le reste ? Des erreurs, même pas de jeunesse !

roue.jpg

5 janvier, 2010

Papa et la mère-patrie

Classé dans : antilles,bavardages,citations,famille,humeurs,mode de vie,reflexions,societe — kinkajouunblogfr @ 1:57

 

Image de prévisualisation YouTube

neg chanté par Jocelyne Labylle

-Tu vas où ?

- Avec un peu de chance, je vais de l’avant !
Un vieil homme loin, là-bas m’a dit : je ne te souhaite pas la bonne année. Cette année ne sera ni pire ni meilleure que les autres. Elle sera ce qu’on en fera !

Mais s’il te plaît, si on passe au 74(évolution institutionnelle des territoires), cherche-nous une chambre, juste pour y tenir à deux ta mère et moi. Pas loin de chez toi…

Tu sais, on a survécu à l’amiral Robert, mais ce que Sarko et ses sbires nous préparent au prétexte qu’ils auraient entendu nos élus…est bien pire. On est vieux aujourd’hui pas sûr qu’on résiste longtemps.

On n’a rien ! La terre a donné tout ce qu’elle pouvait, elle est exsangue comme les hommes qu’elle porte, elle ne produit guère et en ces temps de (alter)mondialisme, notre île n’est pas concurrentielle, elle n’exporte même plus ses cerveaux.

Je suis loin du 73, du 74 aussi, les consultations ont eu lieu aux antilles et les toubabs ont décidé que ceux des antilles qui étaient comme moi exilés alimentaires n’avaient plus voix au chapitre. Autocratie qui ne se nomme pas !

Que vont devenir mes vieux, détenteurs de mes racines, eux qui m’ont appris un « amour de la mère-patrie » qui a mal vieilli ?

dsc08500.jpg
Il a quelques notions de la construction du pays de France et si on accepte qu’il ait lu cela dans les livres dits d’histoire, il se pensait français d’une mère-patrie … Que répondre à ce vieillard qui égrène ces dates comme d’autres un chapelet ?

Il veut se rassurer en se raccrochant à ce qui est écrit !

Martinique 1635

Corse 1769

Franche-Comté annexée à la France en 1678

Nice 1860

Entre 1521 et 1629 : Pays Basque

Ils auront aussi leur article 74 ?
Papa tu dis les dates dans le désordre …

C’est que ma fille, on est dans le désordre !

J’ai beaucoup regardé les arbres, mais je ne suis pas devenu un arbre !

couleurs.jpg

2 janvier, 2010

Basile

Classé dans : bavardages,citations,enfants,famille,humeurs,mode de vie,societe — kinkajouunblogfr @ 20:43

xocelot.gif

Je ne ferais pas tous les jours du calendrier, mais il se trouve qu’on a passé le réveillon du jour de l’an ensemble. Avant qu’il n’arrive j’avais nettoyé les parties communes de la maison. Heureusement car l’aspirateur s’est arrêté de vivre. Il n’en pouvait plus tout comme moi sans doute de nettoyer la saleté des autres. Le balai espagnol a rouspété aussi, mais le sol était enfin propre ! J’avais joué aussi de la tête de loup et je me suis fait copieusement injurier par les araignées qui avaient élu domicile partout au rez-de-chaussée. La cuisine a eu son heure de gloire. Plus question d’écrire la liste des courses sur la poussière des tables. En cela, j’ai juste inconsciemment fait comme ma mère me l’avait appris : il faut que la maison soit propre pour la nouvelle année ! C’est nécessaire aussi le reste du temps, mais là c’est indispensable.

xocelot.gif

Quand la maison fut propre, elle sentait bon et j’en ai profité pour la « visiter »à quatre pattes ! Très utile pour vérifier ce qui pourrait entraver les déplacements de Basile et lui porter préjudice. Nous étions donc en petit comité bien que l’idée de se retrouver à quarante m’eût effleuré il y a quelques temps.

2005110117.jpg
C’est très émouvant cette main qui se promène de ma cuisse à ma jambe accompagnée de cette petite phrase : « c’est quoi ça ?  » . Invariablement j’ai répondu c’est ma cuisse, c’est mon genou, c’est ma jambe ! Vous savez sa réponse ? Ahhh ! et il recommençait avant d’être attiré par les lumières d’une guirlande, un ballon ou un chapeau pointu.

photo014.jpg

 

Ce qui l’a le plus fasciné ça a été les boules de cotillons et leurs sarbacanes.

cotillons.jpg

Danser avec lui, un régal, il se dandine, rie aux éclats et trouve le rythme inutile. Le sien est dans sa tête et ça lui va bien.

 

1008283.jpg

 

Nous rions aux éclats quand il me demande ce que c’est que la viande dans son assiette.

pavedebiche.jpg

Je lui réponds très spontanément, la copine de Bambi ! Le silence des autres convives l’a fait me regarder et nous voilà riant aux éclats…tous ! Au changement d’année, il a tenu son verre de champagne, y a trempé les lèvres, a fait la grimace mais après avoir trinqué avec tout le monde.

Le coup des bisous, ça l’a un peu agacé…on s’était déjà embrassé à son arrivée. Ses yeux ont brillé de nouveau lorsqu’on a allumé les mèches des pétards. Puis petit bonhomme a réclamé « tété » à sa maman, il était trois heures du matin, il avait dépassé les bornes des limites et tombait de sommeil.

xocelot.gif
Je me suis rapprochée des adultes et j’ai appris un nouveau jeu : il s’agit d’intercaler deux phrases dans les proverbes construits sur deux assertions. Ces phrases sont 1) entre tes jambes 2) dans ton cul. Je vous laisse jouer… Après la pluie, le beau temps !

 

1...7980818283
 

royaumedeprincesse |
Quand il n'y a plus que des... |
bolduc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bulles de vie
| Les moments parfaits
| Journal d'une fille sans av...